Carnet de route au Népal

carnet-de-route-nepal
Everest region

Retrouvez dans cet article, notre carnet de route au Népal et découvrez nos plus beaux clichés ainsi que nos conseils aux voyageurs.

Ce carnet de route retrace notre trek de 16 jours dans la région de L’Everest en Novembre. Un itinéraire au départ de Shivalaya jusqu’à Lukla, avant de rejoindre l’incroyable village de Gokyo, ses 5 lacs sacrés pour finir par le « Renjo la » col à 5400m d’altitude offrant des vues imprenables sur les plus hautes montagnes du monde.

 

Shivalaya à Cheplung – Au cœur du Népal

carnet-de-route-nepal- Jiri-
5 nuits – Altitude Max: 3500 m

95% des touristes prennent l’avion afin de rejoindre Lukla, ville de départ des treks pour la région de L’Everest. C’est pourtant par l’ancienne route qu’empruntaient les expéditions au début du XXème siècle que nous avons décidé de commencer notre parcours.
A partir de Kathmandu, 10h de bus sont nécessaires afin de rejoindre la ville de départ: Shivalaya.
Ce trek est une succession de vallées dont les dénivelés peuvent être parfois importants. Peu touristiques, c’est l’occasion de découvrir des villages et des paysages d’une grande diversité.
En bas, près de la rivière, c’est la vie agricole qui dessine le paysage avec les terrasses de riz, de blé ou de mais.Un peu plus haut en traversant des ponts suspendus, on retrouve une végétation extrêmement dense, proche de la jungle. Certaines vallées rappellent les Alpes, avec des grandes prairies et des forêts de pins. Ce trek offre également des vues sur les plus hauts sommets, incluant le Mont Everest.
Nous finirons par le meilleur: la rencontre avec les villageois dans leur environnement, hors de la horde de touristes.
On a adoré leurs sourires et bonne humeur, nous recommandons ce trek à tous ceux qui ont envie d’expérimenter le « vrai Népal ».

 

Cheplung à Gokyo – Des sommets, des lacs et des glaciers

carnet-de-route-nepal-gokyo
6 nuits – Altitude Max: 5350 m

Nous remontons la vallée en suivant la rivière afin de rejoindre Namche Bazar. La route est extrêmement populaire avec les porteurs, yaks et mulets qui vont approvisionner cette ville très touristique.
Nous sommes maintenant en haute montagne. Les sommets se rapprochent et les ponts suspendus sont de plus en plus impressionnants.
Gokyo est à seulement 8h de marche, mais il faut y aller progressivement afin de s’acclimater. Nous passerons donc 2 nuits à Namche Bazar, 1 nuits à Dole et 1 nuit à Machermo.
En quittant Namche Bazar, le sentier reliant les différents itinéraires est surchargé de trekkers. La majorité des touristes prennent la direction du camp de base de L’Everest ; nous sommes enchantés lorsque nos chemins se séparent!
Nous prenons à nouveau de la hauteur, et la température se rafraîchit. Les paysages sont grandioses: Nous sommes à flan de montagne, sur des sentiers vertigineux, entourés de sommets de plus de 6000m. Le spectacle est saisissant.
Nous arrivons enfin dans la vallée de Gokyo, le lieu est idyllique. Le petit village est encaissé entre un lac et le glacier Ngozumba. Nous sommes littéralement au pied de toutes ces montagnes glacées. Du haut de ses 5350m, Gokyo ri est un belvédère qui offre des couchers de soleil de toute beauté sur ces hauts sommets,
Le lendemain nous profitons de la journée, pour visiter les lacs de Gokyo. Le cinquième lac est à 3h de marche du village en remontant le glacier. Le peu de touristes, le bruit sourd du glacier, et la vue magnifique sur L’Everest, en font un lieu incontournable.

 

Goyko à Lukla – Le « Renjo la » : Point culminant de notre séjour

carnet-de-route-nepaal-renjo lo
4 nuits – Altitude Max: 5400 m

Dans le parc national du Sagarmatha, le trek des « 3 passes » offre le plus beau des panoramas. C’est également le plus difficile, réservé au trekkers les plus intrépides. Nous avons décidé de finir notre circuit par le dernier des cols à franchir de ce trek: le Renjo la. Situé à l’ouest du parc, à plus de 5400m, il offre un point de vue à couper le souffle. Plus de 15 sommets y sont visibles : C’est d’une beauté brute, impressionnante.
La redescente dans la vallée est magnifique. Alors que le soleil est au zénith, nous sommes surpris par le brouillard. Ce n’est pas une légende, le temps change plus vite qu’on ne le croit dans les Himalaya.
Le lendemain, nous décidons de rejoindre Namche Bazar. Après quelques nuits passées dans la rudesse des hauts sommets, il nous tarde de retrouver la vie Népalaise. Les différents villages à influence Tibétaine tel que Thame et Thamo ainsi que leurs monastères sont extrêmement attrayants. Le retour à Namche Bazar est très convivial car on retrouve les différents trekkers rencontrés avant le départ. A l’heure du diner, c’est l’occasion pour chacun de partager ses anecdotes et de passer un moment des plus sympathiques.
Nous passons notre dernière nuit à Phakding avant de rejoindre Lukla et son aéroport. Connu comme l’un des plus dangereux au monde, atterrir ou décoller de Lukla est une réelle expérience : les sensations sont garanties.
Après 15 nuits passées dans ces montagnes et malgré le stress du départ, s’envoler depuis Lukla nous a offert un merveilleux spectacle de fin. La vue des sommets depuis le ciel est tout simplement magique!

Conseils-aux-voyageurs
– Négocier le prix de l’hébergement ET de la douche à l’arrivée.
– S’équiper d’une bonne trousse à pharmacie, en trek on peut être très isolé.
– Se maintenir en forme avec 10min d’étirements après une journée de trek.
– Prévoir plusieurs photos d’identité, pour la réalisation de permis sur Kathmandu.
http://www.timsnepal.com/
– Prévoir une batterie supplémentaire pour vos équipements électroniques. En montagne tout se paye, même recharger sa batterie !
– Pour la première partie du trek prendre pour les enfants des bonbons, stylos…
– Prévoir des barres énergétiques pour la durée du trajet.
– Prendre un cadenas pour verrouiller les portes des chambres.
– S’équiper de bons sacs de couchage car les nuits sont fraîches et les hébergements sommaires.
– Verifier que votre assurance couvre bien le risque montagne (évacuation helicoptère)
– Recommandée en altitude, la soupe à l’ail est un excellent hypotenseur qui fluidifie le sang.
– Prendre Namaste comme forfait téléphonique et non NCell. (Namaste est plus cher mais a l’avantage de fonctionner partout!)

 

Commentaire

comments

5 Comments

  • Karine C. dit :

    Encore une fois : respect !!! Respect pour ces photos splendides et ces textes précis qui procurent des sensations que l’on ressent presque à distance.
    Bravo…. et continuez à nous émerveiller.

  • aimée besse dit :

    Bonne année à tous les deux. Tous mes meilleurs vœux et des tonnes de bisous.
    Marraine

  • Julie Pannetier dit :

    Bonjour
    Nous souhaitons partir au Népal en novembre prochain et votre itinéraire nous a beaucoup plu
    Est il possible de le faire san guide ?
    A bientôt et merci
    Julie

    • Louise et Romain dit :

      Bonjour Julie, et excellente année 2017 !
      Nous gardons un excellent souvenir de cet itinéraire que vous pouvez faire absolument sans guide (ce que nous avons fait).
      Il y a 2 parties bien distinctes avec en milieu Lukla. La première partie est moins touristique en moyenne montagne avec pleins de petits villages, c’est génial! La 2eme partie est également exceptionnelle, c’est de la haute montagne avec plus de monde pour le coup. Excellent voyage et profitez bien du Nepal, nous adorons ce pays !
      Louise et Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>