Carnet de route en Inde du sud

Carnet-de-route-inde-du-sud

Bon nombre de voyageurs vous le diront:
« L’Inde t’aimes ou t’aimes pas. C’est comme ça, sans demi-mesure. »

Nous, nous la considérons comme un kaléidoscope de la société humaine, un pays aux 1001 couleurs, des plus sombres aux plus colorées, doté d’une culture et d’une histoire incroyable.

Nous avons passé un mois à sillonner les cinq états du Sud de l’Inde en bus, train et moto. Nous vous invitons à retrouver dans cet article notre carnet de route en Inde du Sud et de découvrir nos plus beaux clichés ainsi que nos conseils aux voyageurs.

 

Tamil Nadu – 7 jours – De Chennai au Cape Comorin

Carnet-de-route-inde-du-sud

Depuis la frontière népalaise, 50h de trajet sont nécessaires pour rejoindre Chennai, porte d’entrée de l’Inde du Sud. Capitale du Tamil Nadu, le port de Chennai était autrefois basé plus bas a 50km dans le village de Mamallapuram. Aujourd’hui les vestiges de cette période sont bien présent et font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Nous avons donc délaissé la grande Chennai et nous sommes parti se reposer dans ce petit village de pêcheurs. Les humbles maisons colorées, le temple en bord de mer et la longue plage parsemée de barques lui confèrent un charme particulier. Il flotte dans l’air une douceur de vivre, certainement dû à la gentillesse de ses habitants. Nous avons été touché par l’histoire de Sujatha, cette femme de pêcheur, rencontré devant sa maison. Au delà du thé et du petit déjeuner, c’est surtout un joli moment d’hospitalité qu’elle nous a offert.

Ancien comptoir Français, il nous tardait de visiter Pondichéry. Nous avons passé 3 jours au cœur du quartier blanc, dans un petit hôtel des plus charmant (www.alavillacreole.com). 60 ans ont passé depuis son indépendance et l’héritage colonial demeure bien présent. Le nom des rues en Français, l’architecture et les anciens bâtiments publics lui confèrent, encore aujourd’hui, cette ambiance unique. Une ville ou on a aimé flâner dans les rues et s’enivrer de son atmosphère si particulière.
Le bus nous a encore une fois permis de rejoindre notre prochaine étape. Situé à 4h de route, nous nous sommes arrêté pour une nuit à Thanjavur afin de visiter son temple. La ville a en effet peu d’attrait, mais le temple est grandiose. Le peu de touristes présents nous a offert de nombreuses séries de photos avec des locaux curieux et heureux de nous rencontrer.

Nous avons ensuite posé les sacs à Madurai. Cette grande ville multiculturelle aura surtout ravie nos papilles. Le restaurant Sabaree’s est une institution qui cartonne. Très populaire avec les locaux, il est parfois difficile de s’y attabler. On est complètement plongé dans la culture indienne dans ce restaurant des plus sommaire où l’on mange avec les mains. Notre plus belle expérience culinaire!
Situé au cœur de la ville, nous n’avions pas réalisé l’ampleur du temple Meenakshi Amman avant d’y pénétrer. Nous avons aimé nous balader au son des chants religieux, rythmé encore une fois par nos nombreuses rencontres.
Le lendemain, nous reprenons la route, toujours en bus, afin de rejoindre la péninsule Indienne et le Cap Comorin. Les nombreux pèlerins, la mixité religieuse, la rencontre des 3 mers et le cérémonial de Gandhi, font de Kanyakumari, un de ces lieux mystiques que l’on n’oublie pas.

 

Kerala – 9 jours – De Varkala à Fort Cochin

Carnet-de-route-inde-du-sud

Le Kerala est un joyau de verdure avec une grande diversité de paysages. Perché en haut d’une falaise et faisant face à la mer d’Arabie, le village de Varkala offre tout le confort nécessaire pour un séjour balnéaire. Certes touristique, il nous a permis de récupérer et d’organiser notre tour en « House-boat », activité incontournable du Kerala. La majorité des touristes se basent à Alleppey pour visiter les célèbres Backwaters. Moins populaire, la ville de Kollam est une très bonne alternative si vous souhaitez éviter les flux touristiques. Naviguer pendant 2 jours en bateau privé sur ces canaux millénaires est une expérience mémorable. Au petit matin, on peut apercevoir les pêcheurs remonter leurs filets chargés de poisons. La luminosité et l’ambiance qui flotte dans l’air depuis le pont du bateau, nous ont offert un spectacle unique.
Situé au cœur des Backwaters, Monroe Island est un véritable havre de paix. L’ile est petite, très verte, et abrite une multitude de petites habitations. Les habitants sont certainement les plus gentils de la région! Facile d’accès, il y a curieusement peu de touristes… Un vrai moment de bonheur.

C’est par le train que nous avons rejoint Fort Cochin, grande ville portuaire. De fort elle ne porte que le nom. Nous avons trouvé le bord de mer très industrialisé, sans intérêt particulier, hormis peut être ces immenses filets à poissons. Il faut s’enfoncer dans les ruelles et dans le quartier juif pour enfin comprendre et s’imprégner de son ambiance coloniale. Ce fut également le moment d’essayer le massage Ayurvédique, célèbre dans tout le Kerala. Les bienfaits thérapeutiques sont connus depuis des millénaires. Cette expérience fut plus relaxante, le massage à l’huile permettant de chauffer et de détendre les muscles.

C’est en Royal Enfield, moto mythique produite en Inde depuis 1950, que nous avons rejoint le village de Munnar. Situé à 160km de Cochin, le site est célèbre pour ses plantations de thé. Le climat plus frais, les parcs nationaux à proximité et la qualité des épices attirent de nombreux touristes de toute l’Inde. Parcourir ces collines à moto est certainement la meilleure manière pour découvrir cette région. Quel plaisir d’humer au fil de la route les parfums qui émanent des usines à thé… Un ride que nous ne sommes pas prêt d’oublier!

 
 

Goa & Karnataka – 8 jours – De Goa à Hampi

Carnet-de-route-inde-du-sud

L’état de Goa est le plus petit état du pays, mais certainement l’un des plus connus. Il doit sa popularité aux nombreux hippies venus se relaxer sur ses plages dans les années 70.
A l’approche des fêtes, nous avions envie d’être en bord de mer et si possible dans une ambiance catholique. Fort d’un héritage colonial Portugais et bénéficiant d’un grand nombre de plages, Goa était l’endroit parfait. Une multitude d’églises sont dispersées dans tout l‘état, et de nombreuses crèches sont visibles devant chaque maisons. Bien que Calangute soit très touristique, nous avons tout de même réussit à profiter de cette douce ambiance de Noël.
Les nombreux visiteurs russes et anglais pourraient rappeler les plages de la Costa Brava, mais le spectacle offert par les Indiens découvrant la mer pour la toute première fois est amusant. De vrais moments de bonheur avec l’innocence de grands enfants.
Un scooter permet des escapades plus authentiques que le bord de mer. Nous avons visité Old Goa et Panaji, 2 villes ou les vestiges du passé sont encore bien présents. Nous avons tout de même manqué de temps afin de découvrir d’autres cités coloniales qu’abrite ce si petit état.

Célèbre pour la beauté de ses temples, le seul nom d’Hampi suffit pour faire briller les yeux des voyageurs l’ayant déjà visité. Il nous a fallu une longue journée de bus avant de rejoindre ce site. Comme à notre habitude, nous n’avions pas réservé d’hébergement. Nous ne le savions pas, mais un grand nombre d’hébergements ont été détruits lors du classement du site au patrimoine mondial de l’Unesco. Nous avons passé beaucoup de temps pour trouver la dernière chambre disponible, enfin, une pièce avec deux matelas posés sur le sol…
Le lendemain matin, c’est avec les premiers rayons de soleil que nous découvrons le site. D’immenses rochers ocre et ronds parsèment le paysage, une rivière traverse la vallée, quelques temples sont visibles à travers les cocotiers… Le spectacle est renversant.

Après un petit déjeuner, nous décidons de louer des vélos afin de pouvoir visiter les nombreux temples étalés sur plusieurs kilomètres. C’est de loin le meilleur moyen pour profiter pleinement du site. Une très belle journée, rythmée par nos multiples rencontres avec des classes d’écoliers. De vrais moments de bonheur et de partages avec tous ces enfants si curieux et heureux de nous rencontrer. Nous quittons Hampi après 3 jours, afin de rejoindre Hyderabad par le train de nuit.

 
 

Andra Pradesh – 3 jours – Hyderabad

Carnet-de-route-inde-du-sud

Cette ville orientale du sud de l’Inde a beaucoup plus de secrets à révéler qu’elle semblerait aux premiers abords. Ville la plus musulmane d’Inde, elle abrite entre autre l’une des plus grandes mosquées au monde. Seul Romain a pu la visiter. L’accès aux femmes est strictement contrôlé, dans une ville ou la majorité d’entres elles portent le Niqab.
Le centre ville a été construit autour du Charminar, monument historique ou chaque minaret représente un point cardinal. Situé à proximité on retrouve le célèbre bazar, la mosquée Meka Majine et le palace Chowmahala de la famille des Nizams. Mais ce qui vaut vraiment le détour d’Hyderabad se trouve en fait à une vingtaine de kilomètres de toute cette agitation, dans l’ancienne ville, au Fort Golconda. Vieux de 600 ans et digne des plus beaux châteaux-forts, la démesure des Sultans est ici mise à jour. Non loin de là, dans un parc arboré, leurs tombes sont des merveilles d’architecture. Ce sont en fait d’immenses dômes à la hauteur de leurs mégalomanies. De nombreux musulmans viennent s’y détendre et organisent des pique-niques en famille. Nous avons été profondément touché par leur gentillesse ainsi que leurs multiples invitations pour partager leurs repas.
Hyderabad est une ville en dehors des sentiers battus. Un peu de temps est nécessaire afin de pouvoir l’apprivoiser. Le peu de visiteurs occidentaux offre de vrais moments privilégiés avec les locaux. Une belle note de fin avec cette Inde orientale, tel un trait d’union entre l’Inde du sud et l’Inde du nord.

 
 
Conseils-aux-voyageurs

- Pour les estomacs fragiles retenez, le dicton: « Boil it, peel it, cook it or forget it » qui veut dire littéralement il faut « le bouillir, le peler, le cuisiner ou l’oublier ».
– Emportez dans votre sac le livre de « Shantaram », l’histoire vrai et incroyable de Gregory David Robert, que nous ne nous lassons pas de recommander.
– Ne faites pas confiance aux chauffeurs de rickchaw ce sont de vrais filous ! Négociez toujours le prix de votre course avant de monter!
– N’oubliez pas, si le prix n’est pas affiché, TOUT se négocie.
– Prendre un drap pour couvrir le lit ou encore du désinfectant pour se laver les mains.
– Prendre des stylos pour en donner aux enfants « school pen school pen… »
– « La moustiquaire est au paludisme ce que le préservatif est au Sida » vu comme ça, autant la prendre!
– Essayez d’avoir toujours des petites coupures sur vous, le change c’est comme les stylos, ils n’en ont jamais!
– Achetez une puce locale pour vote téléphone avec l’offre internet. Dépense totale pour 1 mois avec Vodafone IN = 15€
Pour voyager en train:
– Passez par une agence / guest house pour reserver et acheter les billets, ceci vous évitera beaucoup de tracas… (petite commission prélevée évidement).
– Directement a la gare: Attention, bien avoir TOUTES les informations concernant le train choisi. Numéro du train, gare de départ et d’arrivée, timing… (disponible sur www.railway.in). Avoir son passeport !
– Départ le jour meme courtes distances: Guichet principal
– Départ dans quelques jours: Guichet spécial de réservation, souvent situé dans un batiment extérieur.
– Site incontournable pour réserver ses billets: www.cleartrip.com + Télécharger l’application cleartrip et s’inscrire avec son téléphone Indien pour avoir son code IRCTC (indispensable pour les réservations).
AC1 (Cabine fermée 2 ou 4 personnes, climatisation). Evitez car être à deux dans une cabine n’a aucun intérêt.
First Class (Cabine fermée 2 ou 4 personnes, sans climatisation). Idem.
AC2 (Compartiment ouvert 4 personnes, séparation avec rideau, climatisation) Pour les distances de plus de 48h.
AC3 (Compartiment ouvert 6 personnes, sans séparation rideau, climatisation) Pour les distances d’environ 24h.
Sleeper (Compartiment ouvert 6 personnes, sans separation rideau, sans climatisation) Pour les distances de moins de 24h (Attention prévoir son duvet en sleeper, les nuits peuvent être fraîches).

 

Commentaire

comments

2 Comments

  • Moragas M.Laure dit :

    Enfin vous revoilà sublime j’adore j’aurais bien aimé un massage et Loulou sur la moto magnifikayyyy. Vous avez le don de trouver les bons personnages et les plus beaux paysages Bravo . A lot of kisses MLM

  • aimée besse dit :

    Un peu de repos en Thaïlande vous fera du bien. J’aime beaucoup vos vidéos. Elles sont très bien faites. J’attends celles de Birmanie et de Thaïlande. Mille bisous. Marraine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>