Carnet de route special Tibet

carnet-de-route-special-tibet

Retrouvez dans cet article, notre carnet de route au Tibet et découvrez nos plus beaux clichés ainsi que nos conseils aux voyageurs. Suivez nous depuis notre arrivée en train à Lhassa, jusqu’à Gyantse, en passant par le camp de base de l’Everest, pour enfin rejoindre Katmandou. Nous avons opté pour un tour de 7 jours au Tibet afin d’expérimenter au mieux l’une des plus belles routes du monde: la Friendship Highway.

 

Le train le plus haut du Monde – 5050m – 2 nuits

carnet-de-route-special-tibet

Ouverte depuis 2006, la ligne de train qui relie la Chine au Tibet est la plus haute de la planète avec plus de 85% dépassant les 4000 mètres. 44h de train sont nécessaires pour arriver à Lhassa depuis Chengdu. C’est de loin la meilleure manière de rejoindre le toit du monde permettant à la fois de découvrir des paysages magnifiques, mais aussi de s’acclimater progressivement à l’altitude.

 

Lhassa – 3650m- 3 nuits

carnet-de-route-special-tibet

A 16h notre train arrive en gare de Lhassa. Après un contrôle approfondi des passeports et des permis, Tahsi notre guide est là pour nous accueillir. Il nous souhaite la bienvenue en nouant autour de notre cou, le traditionnel foulard blanc. Nous découvrons tristement Lhassa. Depuis les émeutes de 2008, la ville est littéralement prise d’assaut par la police. De plus, les nombreux immeubles en construction polluent le paysage de cette ville autrefois seulement dominée par le Potala.
Basés au coeur de la vieille ville, nous sommes à deux pas du temple de Jokhang. C’est émerveillés et chargés d’émotions que nous découvrons le circuit religieux que les tibétains empruntent tout autour de ce temple, en répétant des « gora » inlassablement. Leurs sourires et leurs regards ne nous laissent pas indifférents, nous sommes bien arrivés au Tibet.
Le lendemain matin, Tahsi nous rejoint afin de visiter la demeure du Dalaï-Lama, l’emblème de la ville : le palais du Potala.
Seulement une vingtaine de pièces sur les 2000 du palais sont accessibles. Heureusement nous pouvons visiter les espaces où le 14eme Dalaï-Lama a passé les quelques années de sa jeunesse, jusqu’à son exil en 1959. Offrandes et prières inondent ces lieux, où la dévotion des tibétains pour leur maître spirituel est impressionnante: tous conservent l’espoir secret de son retour.
L’après midi nous partons visiter le temple Jokhang autrefois le centre de la ville, il a une place particulière dans le cœur des tibétains et nombreux sont ceux qui s’exercent à des prières devant ce lieu sacré.
Le dernier jour à Lhassa, nous avons visité le Monastère de Drepung et de Sera. Les monastères sont de véritables petits villages où le peu de moines qui reste animent et entretiennent ces lieux sacrés. Nous avons particulièrement aimé assister à leurs entraînements au monastère de sera. Malheureusement leur nombre diminue d’année en année, les licences étant délivrées par le gouvernement chinois. Nous avons consacré nos derniers moments à la visite du quartier musulman et à profiter de l’atmosphère particulière qui berce les rues de la vieille ville. Alors que nous nous endormons, nous prenons conscience de notre chance de pouvoir visiter cette ville encore aujourd’hui : Lhassa a d’avantage changé en 20 ans qu’en plus de mille ans.

 

Shigatse – 3900m – 1 nuit

carnet-de-route-special-tibet

Nous quittons Lhassa et entamons la route de l’amitié. Quelques kilomètres et un col de 4300 mètres plus loin, nous trouvons le lac YamNam-tso, un des lacs les plus grands du Tibet. L’eau turquoise, les drapeaux de prières et les montagnes qui tombent à pic dans le lac offrent un panorama à couper le souffle. Nous nous arrêtons ensuite dans la petite ville de Gyantse et tombons littéralement sous le charme et la beauté de cette ville qui semble être un peu plus préservée de l’expansion chinoise. Nous visitons son monastère, véritable trésor architectural. Le château qui surplombe la ville, la gentillesse de ses habitants, l’ambiance qui règne dans ces lieux, nous fait regretter de ne pas y dormir la nuit. Malheureusement, la route jusqu’à Katmandou étant encore longue, nous devons avancer jusqu’à Shigatse.

 

Tingri- 4200m – 1 nuit

carnet-de-route-special-tibet

Nous nous réveillons à Shigatse, la deuxième ville la plus importante du Tibet. Nous partons visiter le monastère dédié à la vie du Panchen-lama. Nous devions rejoindre le monastère de Rombuck le soir même, mais nous manquons de temps et préférons alléger notre route. Depuis 2008, les agences sont obligées de se présenter à plusieurs points de contrôle et subissent des règles strictes. En effet nous avons un temps imparti pour rejoindre un point de contrôle à un autre, si nous arrivons en avance, nous devons attendre avant de nous présenter sinon nous payons une amende. Cela ralentit considérablement notre itinéraire.
Nous faisons un détour de 25km afin d’aller visiter le monastère de Sakya, qui était avant la révolution culturelle, un des plus grands du Tibet. Les murs sont de couleurs grise et ocre, les parois sont ornées de plusieurs clochettes qui sonnent au gré du vent, l’absence de tourisme et les 500 moines encore présents, rendent ce monastère différent de ces précédents.
Après un col de 5200 mètres, nous l’apercevons pour la première fois et le reconnaissons tout de suite: le mont Everest culmine devant nous.
Nous rentrons dans la réserve naturelle de Qomolangma, grande de 34 000 m2. Le soir nous dormons dans la vieille ville de Tingri qui offre un très beau panorama sur les Himalayas.

 

Zhangmu – 2200m – 1 nuit

carnet-de-route-special-tibet

Réveil à 06h00 afin de rejoindre le monastère de Rongbuk et le camp de base de L’Everest situé à 5200m. Le ciel étoilé présage une belle journée, mais rien n’est certain sur ces hauts plateaux. Nous entamons les 70km de route en terre dans la nuit noire et c’est avec le lever du soleil que nous découvrons émerveillés le paysage qui nous entoure.
Nous atteignons le camp de base à 10h, nous ne pouvons pas en croire nos yeux : le Qomolangma, plus haut point de notre planète, est là devant nous, sans un seul nuage ! Malgré le froid qui nous glace, nous profitons de ce moment intense.
Aux côtés de ce géant, le petit monastère de Rongbuk accueille encore une dizaine de moines et nonnes. La vie est dure dans ce lieu hostile si reculé. Détruit à 80% en 1959, nous apprenons tristement que peu de Tibétain peuvent le visiter pour s’y recueillir. En effet, celui-ci se situant trop près de la frontière avec le Népal, le gouvernement ne distribue pas de permis. Pour la première fois nous voyons notre guide et chauffeur se recueillir.
Nous reprenons la Friendship Highway en direction de la ville frontalière. Les sommets de 8000 mètres qui nous entourent, sont impressionnants. Cette route est vraiment splendide. Nous redescendons 3000 mètres en 3h afin de rejoindre Zhangmu, dernière étape de notre séjour au Tibet.

 

Arrivée Katmandou – 1300m

carnet-de-route-nepal

Zhangmu est chaotique, une ville frontalière. Une seule rue étroite où se croisent en permanence des camions chinois et népalais. Notre guide nous accompagne jusqu’à la frontière pour réaliser la transition avec le guide népalais qui nous ramènera à Katmandou. Nous sommes émus de le quitter. Nous qui réalisons notre rêve de faire le tour du monde, nous le laissons ici prisonnier de ces hauts plateaux. Nous souhaitons un jour revenir au Tibet mais qu’en restera-t-il dans quelques années ?
Nous obtenons notre visa népalais à la frontière et reprenons la route. La Route de l’amitié se termine dans 127 kms dans des conditions extrêmes. En effet, en aout 2014 la saison des pluies a fait des ravages et un glissement de terrain a emporté un village et ses 170 habitants pendant la nuit. La route temporaire est particulièrement difficile et dangereuse. Nous arrivons à Katmandou exténués de fatigue, tension, tristesse et nostalgie.
La route de l’amitié s’est terminée, nous ne l’oublierons jamais.

Afin de protéger l’identité de notre guide nous avons changé son nom. Si vous désirez plus d’information sur l’agence Tibétaine, veuillez nous contacter en message privé.

 

Conseils-aux-voyageurs- Afin d’éviter le mal d’altitude buvez minimum 2 litres d’eau par jour (hors boissons chaudes) et préférez les douches le matin (conseils du guide).
– N’oubliez pas un baume à lèvre, crème solaire et hydratante. On s’assèche vite en altitude !
– Favorisez les restaurants Tibétains au restaurant Chinois, la nourriture y est moins épicée mais tout aussi délicieuse.
– Attention aux cadeaux: Les tibétains risquent la prison pour avoir en possession une photo du 14eme Dalaï-Lama.
– S’il y a bien un pays au monde qu’il faut visiter en connaissant son histoire, c’est bien le Tibet. Renseignez vous avant de partir.
– Lisez « voyage d’une Parisienne à Lhassa » l’histoire vraie et incroyable d’Alexandra David Neel, première femme à être rentrée au Tibet en 1924 déguisée en mendiante locale.
http://www.amazon.fr/Voyage-dune-Parisienne-Lhassa-mendiant/dp/2266182765
– Sur la Friendship Highway, dormez à Gyantse et non à Shigatse. En dehors de la capitale, évitez les grandes villes!
– Faites comme les Tibétains, osez le chapeau de cow-boy !

 

Commentaire

comments

4 Comments

  • aimée besse dit :

    Je viens de lire vos carnets de route Tibet et Chine. Super bien faits. Très belles photos. Continuez à vous éclater. Pense à ta pauvre petite Marraine qui a 8° dans son Luxembourg et un ciel gris. 1000 bisous and take care. Marraine

  • Karine C. dit :

    Mais que c’est beau !! ça me laisse sans voix !!
    Je comprends votre désarroi à laisser sur place ces belles rencontres : j’ai également beaucoup voyagé en itinérant et j’ai souvent ressenti cette sensation mais ces rencontres font la richesse de ces voyages et elles restent à jamais dans nos coeurs et nos mémoires.

  • L’émotion passe à travers les mots . photos splendides merci . MLM

  • clem dit :

    une petite larme en vous lisant… Magique *** photos splendides !! profitez bien les loulous tout pleins de bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>